L’intégration logistique à partir de SAP PS (Project System) by VISEO
LinkedIn Google Plus Twitter Email

L’intégration logistique à partir de SAP PS (Project System)

Une tribune de Sally Galledou, Consultante Senior SAP Gestion des affaires VISEO
19 Septembre 2018

Présentation du module SAP PS (Project System) de gestion de projets dans SAP

Sally Galledou, Consultante Senior SAP Gestion des affaires VISEO, nous parle de l’intégration logistique à partir de SAP PS. Découvrez sa tribune.

Tous les projets, qu’ils soient complexes ou simples nécessitent une planification précise afin de s’assurer qu’ils soient exécutés dans les délais, tout en respectant l’enveloppe budgétaire définie. Ainsi à travers PS on peut piloter des projets clients, R&D, de maintenance, marketing, d’investissement, de frais généraux, etc.

SAP PS, un outil de planification de projet unique

Le module PS a deux composantes, une composante axée sur le contrôle financier du projet et qui permet donc de suivre les budgets et les coûts du projet (dans le cadre des projets internes type R&D on se focalisera donc sur le coût à terminaison du projet ; dans le contexte de projets vendus, on analysera surtout les marges) ; une composante centrée sur la partie logistique qui permet de gérer la planification des tâches et s’assurer de la disponibilité des ressources humaines et matérielles.

La solution SAP PS n’est pas un outil de planification de projets comme un autre ; intégré aux autres modules de la suite ERP SAP, avec CO (Controlling), PP (Production), MM (achat) ou encore SD (vente) entre autres, il fait du projet la pierre angulaire du pilotage de l’objet projet de l’entreprise. Si PS a quelques spécificités dans la manière d’aborder le management de projet, c’est surtout parce qu’il est focus sur l’intégration, et notamment l’intégration avec les outils logistiques de SAP, que l’on se propose de détailler ici.

Afin de mieux comprendre cette intégration logistique (modules SD, MM, PP), il est nécessaire de parler de stratégie de production.

Lorsqu’une entreprise souhaite mettre en place SAP pour gérer les flux logistiques, elle doit se poser plusieurs questions dont la suivante: «Quelle est notre stratégie de production?»

Quatre processus de production principaux

Il existe 4 principales stratégies ou process de production: ETO (Engineering To Order), MTO (Make To Order), ATO (Assembly To Order) et MTS (Make To Stock).

Le process ETO, ou Conception à la commande, est utilisé pour la fabrication de produits complexes et sur mesure, la construction d’un navire par exemple. Dans ce type de process, le projet est créé pour piloter le processus complet depuis la phase de design/conception à la livraison finale en passant par la fabrication et l’assemblage. Le projet créé a une structure personnalisée et détaillée. Il est structuré de façon hiérarchique via les OTP (Organigramme Technique de Projet) et comprend des réseaux et activités qui correspondent aux tâches à réaliser. Les activités sont liées aux composants de la nomenclature. Ainsi à partir du projet on pilote les besoins en composants, on lance les réservations qui seront ensuite transformées en ordres planifiés et ordres de fabrication (module PP), ou en demandes d’achat et commandes d’achat (module MM).

Le process MTO ou fabrication à la commande, consiste à produire uniquement pour répondre à une commande ferme (exemple : construction d’un avion). Dans ce type de process, le produit est légèrement customisé et sa fabrication est déclenchée dès réception de la commande client (module SD). Le projet est généralement créé pour collecter les coûts, il est soit créé manuellement, soit automatiquement à partir de la commande. Le lien entre SD et PS est très fort : la commande client gère la configuration du produit, déclenche la fabrication et livraison du produit fini, et le projet est un support de coût à travers lequel on effectue le calcul d’analyse de résultat et le reporting. Dans certains cas, le projet est aussi utilisé pour piloter les besoins en composants et déclenche les réservations/demande d’achat.

Enfin le dernier process qui utilise le module PS est le process ATO ou Assemblage à la Commande. C’est le type de process utilisé pour fabriquer, par exemple, des voitures. Les produits semis finis ou composants sont en stock et assemblés dès réception d’une commande ferme. Il est possible de vérifier la disponibilité des articles et des ressources au moment de la création de la commande client, cela permet de proposer au client des dates de livraison fiables.

Dans SAP pour gérer le process ATO, il est possible de créer automatiquement un ordre de montage lors de la création de la commande client. L’ordre de montage peut être soit un ordre planifié ou ordre de fabrication (dans ce cas on est dans un flux SD/PP) ou un réseau (flux SD/PS) ou encore un ordre de service (flux SD/CS). Dans le cas d’un flux SD/PS, le projet est automatiquement créé à partir du réseau. Le projet est créé à partir d’un modèle, sa structure est généralement simple et standard. Les composants ou produits semis finis sont liés au projet via les activités. Dans ce type de process, le produit fini peut être configuré dans la commande client, le projet héritera de cette configuration et la liste des composants nécessaires sera donc mise à jour.

Le process MTS quant à lui est purement logistique. Il consiste à produire en vue de constituer un stock.

A travers tous ces flux logistiques, il est possible d’utiliser le module PS pour piloter la production, les besoins en ressources humaines, matérielles ainsi que la partie financière.

Quatre principaux objets de gestion d’un projet qui permettent le pilotage dans SAP PS

Le pilotage dans PS se fait via les principaux objets de gestion d’un projet à savoir les OTP, réseaux, activités et composants :

- L’élément d’OTP permet de structurer le projet de façon hiérarchique. C'est la base fonctionnelle des étapes de planification de la production, la planification des coûts ou le calcul du coût de revient ainsi que le suivi des projets.
- Les réseaux ont une fonction logistique, ils permettent de définir l'ordre dans lequel les tâches ou activités doivent être effectuées. Ils servent de base à la planification, l’ordonnancement, le contrôle et le suivi des dates et des ressources.
- Les activités représentent les tâches à réaliser. Il y a différents types d’activités : activités internes, externes, de coûts. On peut dire qu’une activité dans PS équivaut à une opération d’un ordre de fabrication (PP).
- Enfin, les composants sont les articles (matières premières, semi-finis, produits finis) nécessaires pour réaliser une activité. Ils sont généralement liés à une nomenclature.

Ces objets servent donc à lier le projet avec les éléments purement logistiques tels que les ordres de fabrication, commande d’achat, commande de vente, etc.

Tous les objets du projet sont un moyen, dans l’ERP, d’intégrer les différents domaines métiers qui contribuent à la réalisation du projet, en permettant l’échange constant de données essentielles, qui vont garantir la bonne tenue de sa réalisation.

Le module PS est un module d’intégration du projet, avec le reste des fonctions de l’entreprise.

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter