LinkedIn Google Plus Twitter Email

Et si la réalité augmentée dépassait la réalité virtuelle?

Une tribune de Selena Coquil, consultante senior VISEO Digital
05 Octobre 2016

Un mélange de réalité augmentée et d’intelligence artificielle commence à faire florès auprès des marques et des institutions. Face à la réalité virtuelle, quelle promesse apporte cette technologie et quels cas d’usage peut-on imaginer?

Selena Coquil, consultante senior VISEO Innovation, s'interroge sur la promesse apportée par le duo formé par la réalité augmentée et l'intelligence artificielle face à la réalité augmentée. Une tribune publiée sur le site Influencia. 

Cet été, Baidu, le Google Chinois [que nous avons rencontré par ailleurs] a dévoilé lors de sa conférence Smart Marketing Solutions, sa première application de réalité augmentée, DuSee. Cette plateforme, capable d’adapter les images virtuelles à la réalité sur laquelle elles s’affichent, permet à ses utilisateurs d’interagir avec ces images, grâce à leur smartphone. Ce mélange de réalité augmentée et d’intelligence artificielle commence à faire florès auprès des marques et des institutions. Face à la réalité virtuelle, quelle promesse apporte cette technologie et quels cas d’usage peut-on imaginer ?

L’empire du milieu parie sur les réalités mixtes

Avec DuSee, Baidu, a démontré qu’il n’était pas seulement un moteur de recherche mais également une entreprise technologique innovante, prête à jouer dans la même cour que ses concurrents. Le géant du e-commerce Alibaba s’était en effet associé l’année dernière à Magic Leap, une start-up floridienne spécialisée dans les technologies de réalité mixte, pour construire sa propre solution de réalité augmentée. Quant à Tencent QQ, le service de messagerie instantanée chinois, il a fait avancer la popularité de la réalité augmentée auprès des internautes chinois à l’occasion des JO 2016 en lançant son jeu intitulé « Experience AR Passing the QQ Torch » (« Découvrez la réalité augmentée en passant le flambeau QQ »). Les utilisateurs devaient réussir à allumer la torche olympique et se la relayer en fonction de leur géolocalisation, jusqu’à pouvoir débloquer une série de 6 épisodes animés, créant ainsi un gigantesque réseau social en réalité augmentée. Pokemon Go était juste un aperçu, la révolution virtuelle est en marche.

Et si la réalité augmentée dépassait la réalité virtuelle ?

Andrew Ng, chef du département scientifique de Baidu, affirme que le smartphone reste et restera le meilleur canal pour populariser cette technologie dans le futur

> Lire la suite sur Influencia