La Supply Chain en Asie décryptée by VISEO
LinkedIn Google Plus Twitter Email

La Supply Chain en Asie décryptée par VISEO

Interview de Nicolas Nesme, SCO Manager VISEO à Singapour
26 Janvier 2017

Les écarts de maturité, de développements entre les pays, les différences culturelles et géographiques ajoutent un niveau de complexité supplémentaire aux processus Supply Chain en Asie

Où en est la Supply Chain en Asie? Nicolas Nesme, SCO (Supply Chain Optimization) Manager VISEO à Singapour, dresse son état des lieux début 2017.

Comment se présente la Supply Chain en Asie?

Sur certains aspects et industries (hors retail et MNCs), la Supply Chain est moins mature en Asie qu’en Europe, mis à part au Japon, en Corée, en Australie, à Hong Kong, Singapour ou dans une moindre mesure en Chine. Par exemple, dans le B-to-B, nombreux sont ceux qui fonctionnent uniquement sur le modèle make-to-order, même au niveau de l’approvisionnement des matières premières et la production de semi-finis permettant une différenciation retardées et se trouvent désormais confrontés à la volatilité du client due aux délais par exemple. 

Pourquoi est-ce important pour une ESN française d’être présent en Asie sur ce marché?

Le choc culturel peut être important pour les entreprises étrangères sur le marché. Pour ces derniers, le but est toujours d’accompagner les filiales de clients européens en Asie sur ces développements. Par ailleurs, pour les entreprises locales, nous apportons une expertise sur la réalisation et l’implémentation de core-models par exemple mais aussi des années d’expertise en Supply Chain, des nouvelles façons de travailler et des outils innovants.

Quels sont donc les besoins du marché identifiés sur place?

Le principal enjeu est que le marché se resserre. Les entreprises vont donc devoir s’adapter et faire évoluer leurs modèles. Certaines acteurs passeront du make-to-order a des modèles plus agiles, d’autres adopteront le make-to-stock et auront besoin d’outils de planification et de prévisions adaptés. Enfin, des entreprises s’appuieront et bénéficieront des nouvelles technologies (Big Data, Blockchain, IoT…) pour répondre aux attentes des clients pour protéger ou gagner leurs parts de marché. Ce dernier confirme la tendance générale évoquée par Gilles Perez, Directeur de l'activité SCO.

Parmi les nombreux autres enjeux en Asie, il y a notamment sur les positionnements de stock et le TMS, «transport management system» : livrer les clients indonésiens ou philippins dispersés sur des centaines d’iles apparait un vrai casse-tête. Par ailleurs, la nécessite d’avoir le bon produit au bon endroit et livré rapidement est d’autant plus vrai dès lors que le paiement est fait en espèces à la livraison (les cartes bancaires n’étant pas encore aussi répandues qu’en Occident). Dans certains pays comme le Vietnam, un particulier peut commander le même produit à 3 sites web différents et payer uniquement le plus rapide, refusant les deux autres qui de fait, doivent assumer les pertes engendrées.  

Les écarts de maturité, de développements entre les pays, les différences culturelles et géographiques ajoutent un niveau de complexité supplémentaire aux processus Supply Chain en Asie.

Proposer une grande variété de produits à des prix compétitifs et assurer leurs disponibilités rapides nécessitent d’autant plus, une meilleure visibilité et une meilleure planification ainsi que la maîtrise des nouvelles technologies et de nouveaux outils.

Que proposons-nous aux entreprises sur le marché Asie?

Nous apportons tout d’abord notre expérience sur un domaine qui se développera en Asie et où peu d’acteurs sont présents. Nous avons l’avantage actuellement de proposer des offres reconnues avec des partenariats historiques forts sur la partie planning Supply Chain et nous pouvons ainsi adresser tous les secteurs et toutes les tailles. Peu d’acteurs en sont capables aujourd’hui en Asie. Ainsi, nous sommes à même de mener des projets courts pour répondre a des besoins rapides et simples avec notre outil de Supply Chain Colibri, des projets plus complexes entre 70 et 150 jours avec DynaSys et enfin des projets TXT pour le secteur du retail à plus de 500 jours.

> A lire aussi: Les tendances 2017 de la Supply Chain