blockchain, by VISEO
LinkedIn Google Plus Twitter Email

Blockchain: La confiance du système repose sur le système

Tribune de Quentin Bardet publiée dans Les Echos
07 Juin 2016

Quentin Bardet, directeur du secteur banque, finance et assurance VISEO, signe cette tribune sur la blockchain, publiée dans Les Echos.

 
A voir les réactions des marchés financiers à chaque mot de Yellen ou Draghi, les Banques Centrales semblent déterminantes dans la marche de l’économie: émettrices et garantes de la valeur des monnaies ayant cours légal, détentrices d’un monopole d’émission qui manifeste par excellence le pouvoir régalien, elles incarnent mieux que quiconque l’autorité économique et le rôle des institutions dans le cours des affaires du monde.

L’économie libérale est loin d’avoir fait disparaitre l’Etat: il régule, supervise, sanctionne et joue un rôle de tiers de confiance en utilisant son autorité pour garantir l’authenticité d’un acte.

Mais en 2009, en pleine crise financière, Satoshi Nakamoto, le mystérieux inventeur du Bitcoin, a eu l’ambition de créer une monnaie virtuelle se dispensant de toute autorité monétaire et de toute caution étatique, un système de paiement libre, anonyme et décentralisé, dégagé de toute autorité régalienne. Dans l’esprit libertarien qui semble motiver cette invention, aucun organisme centralisé ne supervise et ne régule le système monétaire ainsi créé et le bitcoin se dispense de tout garant; la confiance du système repose sur le système lui-même et non sur l’autorité d’un tiers, d’une institution ou d’un Code Civil.

L’autorité du code plutôt que les Codes et les Autorités

Pour réussir cette gageur, les «inventeurs» du Bitcoin ont dû imaginer des mécanismes très robustes pour empêcher la fraude et compenser cette absence de garantie légale; ils ont ainsi fait l’heureuse invention de la blockchain, registre de validation des transactions qui en assure la sécurité. Ce «registre distribué» qui garantit la validité d’une transaction en permettant à tous de la vérifier (par la méthode de consensus de la preuve du travail) et en l’inscrivant de façon répartie sur de nombreux espaces de stockage (des nœuds) est un dérivé de l’invention du bitcoin et en était le prérequis. Il est aujourd’hui de plus en plus considéré comme la partie la plus prometteuse de cette innovation. Un rapport du Sénat notait ainsi

Lire la suite sur LesEchos.fr

 

Nous sommes, depuis janvier 2017, partenaire éditorial exclusif du magazine Le Mag IT sur les sujets liés à la Blockchain. Retrouvez toutes les tribunes rédigées dans le cadre de notre partenariat

La Blockchain vous intéresse, contactez notre directeur de l'offre directement par mail

Consultez notre offre Blockchain

Retrouvez aussi les tribunes d'experts rédigées sur le sujet Blockchain par Frédéric Panchaud
- Démystifions la Blockchain
- Blockchain, oubliez la techno ! Focalisez-vous sur les nouveaux usages
- Blockchain: Les tendances de notre expert pour 2017

Mais aussi: Blockchain, un enjeu pour les marketeurs? Le papier rédigé par Emarketing.fr à la suite de notre matinée Blockchain