LinkedIn Google Plus Twitter Email

Rencontre avec nos développeurs VISEO

Nos développeurs VISEO Tech nous parlent de leur profession
27 Septembre 2016

Découvrez notre série d'interviews qui vous plonge au coeur de la communauté des développeurs VISEO Tech.

Découvrez les 7 premières interviews de notre série qui vous plonge au coeur de la communauté des développeurs VISEO, avec Jordane, Développeur d'applications web; Shoun, Lead Developer; Elise, Leader Technique; Mathieu, Référent Technique; Jean-Philippe, Tech Evangelist; Jérémy, Scrum Master et Lizeth, Développeur Java

Jordane, Développeur d'applications web: "Nous recherchons une ambiance et une culture d'entreprise"

Comment es-tu devenu développeur chez VISEO?

Je suis arrivé en sortie d’école -l’Efreifin 2013 pour un stage de six mois, avec un diplôme d’ingénieur en systèmes d’information. J’ai volontairement choisi une formation généraliste pour ne pas faire que du code, mais également du management, de la communication et avoir un contact physique avec les gens. Les choses évoluent vite, il faut savoir être multitâches.

Peux-tu nous décrire ton métier de développeur?

Je suis développeur d’applications web front et back-end et également Software Craftman. Je m’efforce au quotidien de produire du code de la meilleure qualité possible. Pour cela, je tente de comprendre au mieux les besoins du client, et réfléchir en apportant mon expertise plutôt que de mécaniquement appliquer ce qui est demandé.

>Lire la suite de l'interview de Jordane

Shoun, Lead Developer: "Je suis Javaïste de formation"

Quelles sont tes technos préférées?

Je suis un Javaïste de formation et je prends beaucoup de plaisir à développer des applications dites «Full Stack» avec un front-end en AngularJS. Je suis certifié Spring Core depuis plus d’un an et je pousse l’utilisation de ce Framework dans mes projets.

Lorsqu’on est développeur, le job s’arrête-t-il juste à la réalisation d’applications?

Non, je m’intéresse également aux aspects méthodologiques des projets tel que l’agilité car je suis convaincu qu’on peut travailler mieux sans efforts supplémentaires mais simplement en changeant ses habitudes et ses méthodes. Dans cet optique, j’apporte à mon équipe un encadrement « AGILE » pour améliorer d’une part ce que nous produisons mais également comment nous le produisons.

>Lire la suite de l'interview de Shoun

Elise, Leader Technique: "Mon quotidien est enrichissant"

Tout d’abord dit-on développeur ou développeuse? Le milieu des développeurs n’est pas trop masculin?

Pour moi on est tous développeurs et sur un même pied d'égalité, ce serait un abus de langage de faire une distinction.
La vraie question serait : pourquoi le milieu des développeurs compte si peu de femmes? Nous entrons ici dans un débat vaste et je salue les communautés de « tech girls » qui promeuvent la gent féminine dans notre métier.

Que cherches-tu avant tout dans une entreprise comme VISEO?

Ce qui m’a plu chez VISEO c’est de ne pas avoir à faire à une SSII dans laquelle j’aurais été placée, oubliée quelque part. J’ai un mentor très présent concernant mes problématiques et la RH qui m’a accompagnée et était très disponible. C’est un luxe que de pouvoir avoir ce type de suivi. Il est rare de rencontrer autant de personnes lors d’un entretien et je me suis entendue avec tout le monde.

>Lire la suite de l'interview d'Elise​

Mathieu, Référent Technique:  "J'aime les défis au quotidien"

Pourquoi recommander VISEO à un développeur qui s’interroge à l’heure d’une candidature pour un job?

Chez VISEO il y a beaucoup de personnalités très pointues dans leurs domaines respectifs et qui restent accessibles en cas de question technique. C'est une société dans laquelle on n’est pas considéré comme un simple numéro comme ça peut être le cas dans des entreprises plus grosses, que ce soit d'autres sociétés de conseil ou des grands comptes. Malgré les difficultés de l'exercice (beaucoup de personnes sont en mission et donc pas présentes physiquement sur le site), ils essaient de fédérer une communauté de dev/partage.

Où te vois-tu dans les deux ou trois prochaines années?

J'hésite à approfondir encore le métier de référent technique, pourquoi pas sur d'autres missions, d'autres environnements, ou me tourner vers des sujets complètement différents qui me font de l'œil actuellement, type machine learning et big data.

Jean-Philippe, Tech Evangelist: "Je suis passionné par les technologies innovantes"

Peux-tu nous rappeler ton parcours?

Je suis depuis toujours passionné par les technologies innovantes. J’ai travaillé pendant 15 ans avec des startups dans les métiers du web car les sujets se renouvellent constamment; encore aujourd’hui Google nous parle de WebVR! Puis après l’émergence du mobile je me suis tourné vers l’Internet des Objets (IoT): la rencontre entre le web et le monde réel où j’ai entre autres, développé en 2012 SARAH, un framework de maison communicante comme Amazon Echo et fondé une startup ubérisant les études qualitatives.

Comment peut-on suivre ce parcours lorsqu’on débute ou que l’on a moins d’année d’expérience?

Comme le répète souvent Oussama Ammar, il faut apprendre à apprendre car chaque année il y a de nouveaux sujets qui révolutionnent notre métier. A une époque, les développeurs Flash étaient incontournables sur le marché, aujourd’hui, la technologie est enterrée. La clef de nos métiers est d’effectuer une veille constante, d’échanger avec nos paires à travers des Blogs, Meetup, Conférences ou Podcasts. D’expérimenter sur de petits side projects et surtout de partager. Il faut prendre conscience qu’énormément de gens ont des idées mais très peu savent les réaliser. C’est justement la force de nos métiers.

>Lire la suite de l'interview de Jean-Philippe

Jérémy, Scrum Master: "Ma principale motivation est de pouvoir concevoir"

A quelle évolution peux-tu prétendre d'ici trois ans?

À mon sens il y a deux types d’évolutions possibles pour un développeur comme moi: L’une plutôt technique, en capitalisant sur son expertise pour devenir team leader dans un premier temps avant, pourquoi pas, de devenir architecte; l’autre plutôt fonctionnelle, en passant du côté pilotage, gestion et encadrement de projets. De mon point de vue, il est important d’être passé par la case développeur pour prétendre à un poste dans ce secteur, ce que je souhaite.

Pourquoi recommander VISEO à un développeur qui s'interroge à l'heure d'une candidature pour un job?

Principalement pour la possibilité de travailler sur de très bon projets avec engagement, et ce, dans un cadre sympathique. VISEO propose aussi accompagement solide de ses consultants et des formations variées pour nous permettre de progresser dans notre métier. L'accompagnement est complet avec la mise à disposition de formations sur les dernières technologies. Enfin, VISEO prend en considération les préférences de ses consultants afin des les accompagner au mieux dans leur carrière.

> Lire la suite de l'interview de Jérémy 

Lizeth, Développeur Java: "Le développement d'applications ne s'arrête pas au code"

Comment es-tu devenue développeur?

Je suis arrivée en France en 2012 pour faire mon Master 2 et finir mes études. Lors de ces dernières, avant de choisir ma profession, j'étais convaincue de vouloir faire une ingénierie mais je ne savais pas encore laquelle. Comme j'étais douée pour le développement et que je savais que c'était une profession convenablement rémunérée, j’ai opté pour cette voie.

J'ai rencontré VISEO lors d'un forum entreprise/école et très vite je débutais un stage de pré-embauche qui m'a permis d'apprendre à travailler en équipe sur un projet agile, également sur la techno Androïd, tout en profitant d'excellentes formations dispensées par des collègues devenus formateurs. Grâce à ma motivation, j'ai décroché un CDI. Depuis j'ai travaillé sur plusieurs projets et ai suivi des formations.

Que cherches-tu avant tout dan une ESN comme VISEO?
 
Je souhaite améliorer mes connaissances professionnelles, travailler aux côtés de personnes experimentées qui sont ouvertes à partager leurs connaissances sur les nouvelles technologies. De plus, j'ai appris récemment que VISEO s'est implantée en Australie, je ne serais pas contre une mobilité à l'international.
 
 
Référents techniques, Lead Tech ou Ninja Full Stack, nous sommes à la recherche de profils comme le vôtre. Venez nous rencontrer. Contactez-nous: agile-jobs@viseo.com