LinkedIn Google Plus Twitter Email

Architecture d’entreprise avec Enterprise Architect

Modélisation du SI
VISEO représente en France l'éditeur australien Sparx Systems. Il propose à ce titre une offre complète de distribution d'Enterprise Architect (EA), incluant la vente de licences EA, des prestations de conseil et de mise en œuvre de l'outil ainsi qu’un cursus de formation. Enterprise Architect est un outil de modélisation dédié à l’architecture d’entreprise et à la modélisation de SI.

L’Architecture d’entreprise
L’architecture d’entreprise, qui correspond à la notion française d’urbanisation des SI, est une démarche qui vise à optimiser le SI d’une organisation et à le faire évoluer en l’alignant sur ses processus métier et en se conformant à un cadre d’architecture.

A cet effet elle nécessite :
• une vision précise du Système d’Information existant et des processus métiers qu’il implémente
• des visions réalistes du Système d’Information cible et des processus métiers cibles qu’il implémentera
• un cadre d’architecture général supportant le SI.
Une analyse d’écart entre le SI existant et le SI cible permet de déduire les projets visant à faire évoluer le système d’information en direction de la cible. La priorisation des projets définit alors la trajectoire du SI

L’objectif d’une démarche d’architecture d’entreprise
Le SI est au aujourd’hui au cœur du métier des organisations. Afin de rester compétitive et tout simplement de continuer d’exister, une organisation à absolument besoin d’avoir un SI rendant des services de qualité et surtout qui soit évolutif. En effet il doit être capable à la fois de répondre aux besoins actuels du métier et des clients mais surtout de supporter rapidement et qualitativement de nouveaux services tout en intégrant des évolutions technologiques : la mobilité, le cloud, le big data, les objets connectés, etc.

Evidemment cela doit se faire en garantissant un bon (excellent) niveau de sécurité, de performance et en augmentant si possible la valeur ajoutée pour les clients de l’organisation tout en restant dans un cadre budgétaire maîtrisé. C’est l’objectif principal de l’architecture d’entreprise.

Le référentiel du SI 
L’architecture d’entreprise nécessite de construire des visions du SI et du cadre d’architecture. Afin que la démarche soit efficace il est essentiel que ces visions soient facilement compréhensibles, à jour et partagées par tous les membres intervenant sur le SI. 
Nous recommandons pour cela d’utiliser un outil de modélisation graphique intégrant des notations normalisées et des frameworks d’architecture d’entreprise, comme BPMN, UML, TOGAF, Archimate, Zachman, métamodèle d’urbanisation, etc.
Un tel outil qui s’appuie sur une base de données permet de construire le référentiel d’informations du SI qui devient alors une véritable base de connaissances sur le SI.

L’évolution du SI
A partir de la connaissance de l’existant et des objectifs attendus on définit un portefeuille de projets destinés à faire évoluer le SI. Nous préconisons de réaliser les projets en mode agile en s’appuyant sur la cartographie fonctionnelle qui est l’une des visions essentielles du Référentiel SI. Il est très important d’accoster le processus d’architecture d’entreprise avec le processus de développement logiciel. 
Chaque projet doit contribuer à l’évolution du Référentiel SI afin que celui-ci soit toujours à jour, ce qui permet à toute l’organisation d’en bénéficier.

Nos conseils
Nous pensons que pour qu’une démarche d’architecture d’entreprise réussisse un certain nombre de conditions doivent être réunies :
• La démarche concerne toute l’entreprise et ne peut être uniquement menée au sein de la DSI. Par exemple elle s’applique à une direction métier qui choisit d’utiliser une application en mode Saas. 
• Elle est permanente : elle ne se termine pas avec la définition d’un schéma directeur. C’est une démarche continue et itérative.
• C’est un projet à part entière avec un budget propre. Autrement dit, ses coûts ne doivent pas être imputés aux projets.
• Elle doit être intégrée avec le processus de développement logiciel : il ne doit pas y avoir de rupture même si les échelles de temps et les cycles de vie entre le SI et les applications sont différents. Il doit y avoir des points d’accostage entre les deux.
• La démarche n’est pas l’apanage des seuls architectes d’entreprise.
• Les modèles du SI doivent être compréhensibles par tous les intervenants. Cela nécessite à la fois des actions de formation mais aussi d’utiliser une notation simple et facilement compréhensible.
• Seuls les modèles utiles doivent être conservés. Il est notamment contre-productif de conserver des modèles trop détaillés et coûteux à mettre à jour. Ces modèles peuvent exister à un moment donné mais ne doivent pas être conservés.
• Il ne faut pas recherche la perfection théorique lors de l’implémentation du SI. On évitera notamment de rechercher la mutualisation à tout prix. Une bonne architecture est bien souvent une affaire compromis.

Le choix d’un outil de modélisation
Le choix de l’outil de modélisation doit se faire à la fois sur des critères techniques et économiques.
Du point de vue technique, un bon outil de modélisation a au minimum les caractéristiques suivantes :
• Support des notations standard les plus courantes
• Analyse d’impact
• Accès multi-utilisateurs
• Gestion de version de modèle
• Génération documentaire

Il intègre optionnellement des capacités complémentaires :
• Gestion de profil utilisateur
• Transformation de modèle
• Génération et rétro ingénierie de code
• Intégration avec les outils de gestion d’exigences
• Intégration avec les IDE les plus courants (Eclipse, Visual Studio, etc.).
Du point de vue économique, il est souhaitable que de nombreux utilisateurs aient la possibilité d’intervenir sur le modèle, ce qui permet de le maintenir à jour. On a vu beaucoup de projets échouer en raison d’une diffusion trop restreinte des modèles ou d’une appropriation de la démarche par un nombre restreint de personnes au sein d’une « cellule d’urbanisation ». La réponse passe par une large mise en œuvre de l’outil de modélisation avec cependant des règles précises sur les rôles des contributeurs. Un outil trop onéreux sera généralement une entrave à une large diffusion.
Nous préconisons généralement l’utilisation d’Enterprise Architect.

Extrait de nos réalisations :
Suez Environnement SITA : Création du référentiel d’architecture comprenant le SI existant et le SI cible, dans le contexte d’une importante évolution du cadre réglementaire de traitement des déchets. Etude de mise en œuvre des référentiels.
Autorité des Marchés Financiers : Définition du métamodèle d’urbanisation et de la méthodologie. Implémentation dans Enterprise Architect. Modélisation d’applications du SI existant et cible.
Economat Des Armées : Etude d’urbanisation et réalisation du schéma directeur. Intégration d’une brique Achats dans le SI.
PSA : Définition et implémentation du métamodèle d’urbanisation. Modélisation du référentiel Tiers du SI Banque PSA.
PMU : Définition du métamodèle d’urbanisation et du SI. Implémentation à l’aide 

Blog VISEO Techno : la nouvelle version Enterprise Architect 12 de Sparx Systems est désormais disponible !

 Reservez votre 17 septembre 2015 pour la première édition francophone de l'Enterprise Architect User Group !

 

Porteur de l’Offre
Yves CONNÉTABLE

Yves CONNÉTABLE exerce des missions de consultant en systèmes d’information, que ce soit pour aider ses clients à mieux définir leur besoin par l’utilisation de techniques innovantes, par exemple le  Business Model Generation, le Design Thinking ou les jeux sérieux, ou à les aider à faire évoluer leurs systèmes d’informations par l’emploi de techniques plus classiques comme la modélisation ou l’architecture d’entreprise

Il a fusionné ces différentes approches pour construire une démarche d’architecture d’entreprise efficace et agile, le VEAF (VISEO Enterprise Architecture Framework) qui s’appuie sur l’outil de modélisation Enterprise Architect de Sparx Systems.