LinkedIn Google Plus Twitter Email

Paris Retail Week: Les tendances

Un article signé Mae-Va Moreau & Matthieu Barthe, Consultants Retail VISEO
20 Septembre 2016

Nos consultants retail sont allés user leurs semelles à la Paris Retail Week qui se tenait du 12 au 14 septembre 2016 et nous font un compte rendu des tendances qui ont retenu leur attention.

La Paris Retail Week, le rendez-vous dédié à la communauté du commerce, qui répond aux évolutions du commerce physique et du e-commerce mais également aux attentes des acteurs de ces secteurs, se tenait du 12 au 14 septembre 2016. Nos consultants retail s’y sont rendus et nous ont fait un état des lieux des tendances qui ont retenu leur attention.

Il suffisait de se promener dans les allées de la Paris Retail Week pour s’enlever tout doute quant à l’avenir du commerce de détail. Le concept de commerce omnicanal est maintenant omni-présent. Tous les acteurs présents, concepteurs d’outils physiques ou informatiques, spécialistes du commerce en ligne ou en magasins, analystes ou designers, proposent des solutions omnicanales. La transformation digitale est arrivée et elle touche tous les domaines du retail.

La mobilité au cœur du commerce omnicanal

Cette transformation s’exprime en tout premier lieu dans l’importance de la dimension mobile du retail moderne. Que ce soit en magasin, où les points de caisses prennent presque tous la forme de tablettes (Aures, Vérifone, 4POS) ; dans le back office, où les scanners d’articles ont maintenant le format smartphone (Mobilebase); ou encore dans la main du client, dont les téléphones sont de plus en plus sollicités (mShop).

Pour exemple, selon Aures, la dernière étape de l’expérience client, représentée par le paiement, est fondamentale et n’est pas à négliger. Ce concepteur et constructeur de matériel de point de vente s’applique lors de ses missions à créer une atmosphère favorable à l’achat pour les clients de la marque en faisant quasiment disparaître les points de caisses pour qu’ils soient en totale synergie avec le design du lieu. L’enseigne Histoire d’Or a notamment adopté ce type de stratégie en dissimulant les caisses entre les présentoirs à bijoux, ce qui permet de créer une atmosphère unifiée dans lequel le client peut s’immerger sans penser à la frustration du passage au point de caisse induisant le paiement.

Cette emphase sur la mobilité accompagne une transformation en profondeur de l’expérience client. Dans le but de faciliter au maximum la conversion du client, les innovations tendent à effacer les obstacles au passage en caisse (Ingenico, Verifone). La mobilité accrue donne plus de souplesse aux points de ventes qui viennent maintenant à la rencontre des clients (Datalogic), quand ce n’est pas ceux-ci qui deviennent leurs propres points d’encaissement à l’aide d’applications de paiement embarquées. Dans le commerce en ligne ceci se manifeste par la multiplication d’offres permettant des paiements immédiats, que ce soit à l’intérieur même d’un réseau social – possibilité d’effectuer directement le paiement lorsqu’un produit apparaît via notre fil d’actualité, sans être redirigé vers une page de paiement - ou via des plateformes tierces (Oney et sa carte de paiement mensualisée qui permet au client d’acheter immédiatement à crédit ).

Loin de diviser, le commerce omnicanal contemporain se concrétise par une convergence du magasin physique et en ligne. Pour preuve la multiplication des solutions de web-to-store, mobile-to-store ou store-to-web. Ceci s’accomplit au bénéfice du client – maintenant en mesure de se faire rembourser en magasin un article acheté en ligne (Adyen) – comme du commerçant – qui peut accroître ses taux de conversion par la mise à disposition du stock web en magasin (Cegid).

Phygital retail : Les outils digitaux réinventent le commerce physique

Au-delà de cette fusion des canaux de distribution, c’est le modèle de vente complet qui se réinvente. L’enrichissement de la vente en magasin par le marketing sensoriel (Deepidoo) et la réalité augmentée (Toshiba) ne sont maintenant plus limités aux flagships mais se généralise à l’ensemble des magasins, soit au travers d’une refonte de l’expérience client ou la création de concept-stores sur-mesure (Hub One, Cylande et sa cabine d’essayage dotée d’un miroir connecté qui permet aux clients de visualiser des vêtements et accessoires liés à ceux qu’ils sont en train d’essayer ou de faire directement appel à un vendeur), adaptés aux clientèles locales. Par l’intégration d’éléments visuels, sonores et olfactifs, le magasin n’est plus seulement showroom mais lieu d’expérience de la marque.

Cette évolution est aidée par le développement d’une multiplicité d’outils, allant de la réalité augmentée au déploiement de promotions sur le smartphone des clients. Maintenant capable d’observer les déplacements, les points d’intérêts et les habitudes des clients en ligne comme hors ligne (Tyco, Nedap), le retail contemporain s’enrichit de données multiples, sur le comportement et les goûts de ses clients.

Pour adresser ce déluge d’informations, les solutions d’analyse, de reporting mais aussi les outils prédictifs se multiplient (Salesforce, Demandware). En dépit d’un cadre légal en pleine mutation, le recueil d’information est en passe de devenir un espace d’opportunité vital. A la clef, le déploiement d’offres taillées sur mesure pour chaque clients et l’accroissement de la fidélisation et du taux de conversion. L’avenir sera phygital et le retail ne s’en portera que mieux.

 

A lire également: EquipMag: Notre top 5 des innovations 2016

Retrouvez nos Success Stories du secteur Retail, Grande consommation et Luxe ici