coding 2017, by VISEO
LinkedIn Google Plus Twitter Email

Les tendances 2017 du Coding, par VISEO

Shoun, Lead Developpeur, Jordane, Software Craftsman et Jean-Max, Scrum Master, tous les trois développeurs VISEO, nous livrent leurs impressions
28 Décembre 2016

Quelles vont être les tendances pour le milieu des développeurs en 2017? Nos spécialistes répondent

Nos développeurs nous livrent leurs impressions concernant les tendances du Coding pour 2017.

Nos spécialistes VISEO, Shoun (Lead Developpeur) Jordane (Software Craftsman) et Jean-Max (Scrum Master) parlent du milieu et de ses évolutions.

Angular et React, les deux gros acteurs

Quelles vont être les grandes tendances technos de 2017? Quelles évolutions doit-on prévoir pour les solutions de développement web? "Côté technologie, il faut s'attendre à une «bataille» entre les différentes solutions de développement web pour séduire les développeurs, nous dit Shoun. Ça risque de beaucoup se jouer entre Angular et React qui sont les 2 gros acteurs du marché des Framework JS".

Jordane apporte des précisions concernant Angular et React. "Angular 2 (puis Angular 4, 5, 6, etc...) marchera. explique-t-il. React, quant à lui, continuera d'être là sans aucun souci et Vue 2, à prendre de l'ampleur."

Une tendance également à prendre en considération pour Jean-Max, est celle des Web Components, "un paradigme de conception d'application web en vogue, avec des Framework comme AngularJS 2", affirme-t-il.

Emergence de la programmation fonctionnelle

Vient ensuite l'émergence de la programmation fonctionnelle: "On risque aussi d'entendre parler des langages de développement web avec l'émergence de la programmation fonctionnelle (ELM, par exemple, pour ne citer que cette technologie) mais aussi de l'adoption massive des versions récentes de JavaScript (ES2015, ES2016)​", introduit Shoun.

Jordane nous parle de l'éventuelle apparition, cette année, de Framework without Framework "Je pense qu'on va voir apparaître pas mal de Framework without Framework cette année, c'est à dire, des Framework compilés, à l'image d'Angular 2", nous confie-t-il.

Face à la JS fatigue, des solutions clés-en-main

Le coding s'orienterait vers des solutions clés-en-main, plus que vers des solutions de build comme précédemment: "Après la période d'hyper-complexification des solutions de build de l'année passée (et de 2015), on s'oriente de plus en plus vers des solutions clés-en-main pour industrialiser les projets, à travers des CLI comme Angular-CLI, create-react-app, create-elm-app..., explique Jordane. C'est une tendance qui devrait se confirmer de plus en plus, en réponse directe à la JS fatigue".

Selon Jordane, les progressives web app vont continuer de se développer: "Au même titre que le support des fonctionnalités natives (web bluetooth notamment)", conclut-il.

Vers une programmation réactive

La programmation réactive (JavaScript, Java) prend, selon Shoun, "de plus en plus d'ampleur". Jordane ajoute que les développeurs s'orientent vers un style fonctionnel et réactif: "C'est une très bonne opportunité pour des langages comme ELM dont la popularité est en hausse, Scala qui malheureusement est apparu trop tôt mais qui va peut-être tirer son épingle du jeu, Haskell etc..., explique-t-il. Une opportunité aussi pour les bibliothèques de programmation fonctionnelle et/ou réactive comme RxJS (En V5 stable depuis peu), RxJava ou JavaSlang"

Jean-Max précise que les architectures réactives et asynchrones sont basées principalement sur des broker de messages (Kafka, Rabbit MQ) ainsi que des technologies et Framework permettant de traiter des événements émis par une application (Vert.X, RxJava, Akka, etc...)

Architectures serverless, chatbots...: Les thématiques à suivre

"Dans les thématiques à suivre je pense qu'on va beaucoup entendre parler de Blockchain et d'IA (Chatbot, auto-pilotage, prédiction)", nous dit Shoun.

Pour Jordane, côté back pur, les sujets tendances sont pour le moment à peu près les mêmes que mi-2016: "Les chatbots, la Blockchain et les micro-services. Avec aussi la présence de plus en plus forte des architectures de type serverless qui induisent une scalabilité automatique, des ressources mobilisées ponctuellement pour répondre au besoin à l'instant voulu, mais permettent aussi d'éviter toute consommation inutile, affirme-t-il. C'est un peu dans la continuité des micro-services justement."

Jean-Max ajoute quant aux architectures serverless: "AWS, est en avance et pousse depuis pas mal de temps cette approche dans la création d’infrastructure Cloud reposant uniquement sur des composants managés par la plateforme et plus par l’utilisateur (plus d’instances EC2 démarrée par les utilisateur mais des appels à des services de haut niveau comme AWS Lambda, Elastic Transcoder)."

Jean-Max met également en avant la notion d'IoT. "On va de plus en plus voir apparaître des solutions Software et Hardware clé-en-main pour concevoir des objets connectés basse consommation s'éxécutant sur des réseaux dédiés bien plus performants que l'internet actuel (SigFox, LoRa)", explique-t-il

Le Docker, selon Jean-Max, reste une des grandes tendances dont on entendra encore parler en 2017: "Notamment à cause du portage natif sur les systèmes Mac et Windows et à cause de son utilisation quasiment démocratisée/industrialisée dans la culture DevOps", affirme-t-il.

Il évoque enfin le Pipeline-As-Code: "Beaucoup de nouvelles solutions CI/CD s'appuieront prochainement sur des images Docker (Concourse, Jenkins 2, Jet, etc..) et les DSL pour définir des pipelines complexes d'intégration et de déploiement continu d'applications", conclut-il.

 

> Découvrez l'article orienté ELM de Jordane
> Retrouvez les interviews de Jordane et de Shoun, qui nous parlent de leur métier