LinkedIn Google Plus Twitter Email

IoT in a Day: Compte-rendu

Une journée pour comprendre et maîtriser les différentes briques de l’IoT
21 Février 2018

Le vendredi 16 février 2018 se tenait au siège de Microsoft à Levallois-Perret le premier évènement mondial dédié à la mise en service d’un device IoT, encadré par nos deux experts Vincent Thavonekham et Igor Leontiev. Retour sur les enjeux d’une journée qui fera date.

L’IoT désigne l’écosystème des objets physiques connectés et capables de générer et d’échanger des données. Il s’agit d’une des technologies disruptives qui est en passe de changer en profondeur nos usages, ainsi que notre appréhension globale de l’architecture réseau. Les cabinets de prospective nous prédisent déjà que les objets connectés seront plus de 21 milliards à l’horizon 2020, avec un taux de croissance estimé à 25% : une telle lame de fond nécessite de prévoir en amont les logiciels, infrastructures et services qui pourront encadrer et supporter un tel déploiement.

Il faut bien considérer que cette technologie engage des acteurs informatiques, mais aussi les décideurs métiers et les architectes qui seront à même d’en imaginer le socle applicatif et fonctionnel. C’est dans cette optique que VISEO a rassemblé, vendredi dernier, sous la houlette de Microsoft Corp, quelques clients triés sur le volet afin de les faire participer à une journée d’initiation au contrôle d’un device IoT.

Un vrai device IoT à disposition

Il s’agit donc d’un exercice inédit et d’une première mondiale : MS Corp, qui fabrique le produit, a fait le déplacement depuis les Etats-Unis pour encadrer l’exercice, qui consistait à mettre en place un device en sollicitant de bout en bout toutes les briques IoT : depuis l’architecture du device composé de capteurs jusqu’à l’affichage du reporting, en passant par le calibrage d'une base de données temporelle (comme TimeSeries Database ou Time Series Insight pour ce qui est de l’offre Microsoft) pouvant stocker des données en "near-Temps-Réel".  Grâce à IoT Central, l’exercice a pu se passer de considérations techniques trop pesantes, en proposant un support souple et efficient pour faciliter la programmation du dispositif.

Dans ce contexte, la plateforme Azure développée par Microsoft est idéale pour supporter tout type de projet IoT : avec une souscription Azure basique n'importe quel utilisateur peut bénéficier d'un environnement IoT. Microsoft est en effet le premier éditeur "global" à proposer des services SaaS en IoT, mais aussi du IaaS et du PaaS, et l'expertise de VISEO permet précisément d'adresser cette technologie à des problématiques client précises et exigeantes.

Des retours d'expériences convaincants

LPG Systems est ainsi convié à l'atelier, en la personne de Rémi Peltier, Responsable des projets "Connectivités", pour faire partager son retour d’expérience : LPG Systems est un des leaders mondiaux de la stimulation cellulaire : la société française développe des machines dédiées au bien-être dans le cadre de soins kinésithérapiques, et a fait appel à VISEO pour encadrer le passage de ses produits à la connectivité : en effet, de telles machines nécessitant une maintenance continue et réclamant de répondre à des normes de sécurité intensives, leur connectivité s'est très vite avérée plus que nécessaire : indispensable. L’expertise d’une société comme VISEO permet donc de faire l’interface entre un projet métier et la technologie qui sera capable de l’accueillir : aujourd’hui le parc de LPG est riche de près de 60 000 machines à un taux de connexion de 80 - là où l'objectif était bien plus faible - et répondant à des normes de sécurité toujours plus nombreuses : soit une véritable réussite. Le travail de VISEO a justement été de concevoir un modèle stratégique, selon une méthodologie agile, pour s’assurer du bon déroulement du process encadrant le développement de ces machines connectées : VISEO utilise un framework éprouvé de questions/réponses qui force à interroger son modèle sous tous les aspects de l’IoT, des questions les plus évidentes aux plus sophistiquées, de l'idéation jusqu'au déploiement.

Il faut notamment composer avec les questions de juridiction liées à la GDPR, qui impliquent de travailler obligatoirement selon 3 axes :

  • Une phase juridique auprès de la CNIL
  • Une phase de sensibilisation auprès de toutes les personnes concernées chez le client
  • Une phase de « tooling » : création d’un outil pour accompagner au changement GPRD avant la mise en place et tout au long de la vie du projet

Considérer globalement un projet IoT

L'accent a été mis sur l'importance de ne pas considérer un projet IoT comme un projet technique uniquement : c'est l'erreur de beaucoup d'entreprises qui s'engouffrent dans la tendance, comme ce fut le cas pour le cloud il y a deux ans, en omettant de prendre en considération les contingences "idéologiques" et structurelles impliquées par l'IoT. Le projet doit être accompagné en amont par une solide expertise en matière d'idéation et de projection stratégique, et en aval d'un suivi constant et d'un accompagnement dédié à tous ses aspects, qu'ils soient juridique, technologiques ou purement "architecturels".

Le résultat le plus concluant de cet atelier a sans doute été de constater que des responsables fonctionnels sans connaissances techniques ont réussi les exercices pratiques IoT de bout en bout : la promesse du SaaS est donc tenue.

Notre expert Igor Leontiev en pleine démonstration

Notre expert Vincent Thavonekham livre quelques explications